Comment bénéficier d’un plan de mutualisation logistique ?

Un plan de mutualisation logistique

Les organisations logistiques sont toujours améliorées et connaissent une évolution progressive. Aussi, afin de répondre aux enjeux existants, la plupart des entreprises ont recours à la mutualisation du transport. Cette pratique est surtout plébiscitée dans le secteur des produits de grande consommation. Le point dans cet article !

Focus sur la logistique urbaine

C’est la manière d’effectuer l’acheminement des informations et le transport des marchandises à travers la ville en se conformant à des conditions imposées. L’opération regroupe le stockage de marchandises, le conditionnement, le transport de colis, le management des palettes et des emballages, la gestion des commandes et celle des retours, l’offre de relais livraison et les livraisons (à domicile ou au bureau, etc.).

La logistique du dernier kilomètre est nécessaire pour l’essor social et économique des villes. Dans le but de maximiser la totalité des flux d’informations et des flux de marchandises, la mutualisation de la logistique urbaine est la meilleure option à ce jour. Pour une livraison groupée dans les meilleures conditions possibles, vous pouvez vous adresser à Urby.

Qu’est-ce que la logistique mutualisée ?

La mutualisation du transport correspond à la massification des flux d’un grand nombre d’entreprises d’une même région. Elle permet de réduire les coûts de transport de marchandises et d’étendre le rayon de distribution destiné à leurs clients communs. Cette pratique est nouvelle dans le secteur des produits de grande distribution. Elle est répandue chez les industriels qui livrent les RHD (restauration hors domicile) et les plateformes de la GMS (grande distribution).

Les enjeux de la livraison mutualisée sont nombreux. Effectivement, du fait de l’éloignement géographique des marchés, de l’abondance des commandes, de l’augmentation des tarifs de transport, les coûts logistiques de ces entreprises deviennent élevés. Ce qui les pousse à revoir leurs marges bénéficiaires. Cette tendance s’aligne à l’évolution des stratégies logistiques des donneurs d’ordre. Pour certaines entreprises, elle signifie : des fréquences d’approvisionnement en hausse – une réduction des stocks et l’amélioration du taux de service client. Ce qui conduit à des commandes limitées et des coûts de préparation de commandes et de transport relativement onéreux.

On s’attend donc à une délocalisation des usines et des zones de stockage vers des plateformes logistiques. Le principal inconvénient est la paupérisation des zones rurales et l’exode industriel. Parmi les solutions les plus efficaces est la mutualisation de la logistique urbaine et le choix du transport de colis multimodal.

La mise en œuvre de la mutualisation logistique

Si vous envisagez d’avoir recours à un plan de mutualisation logistique, vous pouvez vous adresser à une structure telle qu’Urby. Elle vous accompagne dans la mise en œuvre des étapes et des outils (accord de collaboration logistique, conception de grappes d’entreprises, portail web …) tout en vous faisant gagner en temps et en argent.

Les étapes de cette mise en œuvre sont les suivantes :

– Identification des éventuels partenaires ;

– Collecte et tri des flux individuels ;

– Détermination du potentiel de mutualisation ;

– Harmonisation des schémas d’exploitation en collaboration avec la clientèle ;

– Recherche d’un opérateur de transport via un appel d’offres ;

– Détermination d’une estimation des tarifs de transports mutualisés ;

– Optimisation des plans d’acheminement ;

– Lancement des opérations et suivi des flux.

Cette initiative qui fournit des résultats importants sur le plan économique et sociétal rappelle que la logistique est un levier de taille au service de l’attractivité des territoires et de la rentabilité des entreprises. Réputée transversale, elle favorise la collaboration des entreprises les rendant alors plus fortes ensembles qu’en individuelles.

Avant l’éco-conduite : entretenir et contrôler votre véhicule
Conduite écologique : d’abord choisir le bon véhicule